Gassendi
Collège
Digne les Bains
 

Sélection 2016-2017

lundi 7 novembre 2016, par Documentaliste

Cette année, il s’agit de départager :

146 298 de Rachel Corenblit

JPEG - 123.3 ko

146298. Une suite de chiffres tatoués sur le bras de sa grand-mère. Elle les a vus toute sa vie sans leur donner plus de sens. Puis un jour, en classe, elle comprend. D’abord en colère face à ce secret de famille trop longtemps caché, elle parvient enfin à convaincre sa grand-mère de lui parler, de faire le tri dans sa mémoire défaillante : la rafle, le voyage, le camp, la faim...

A la place du cœur de Arnaud Cathrine

GIF - 32.1 ko

Ce soir, Caumes a 17 ans et attend le déluge. Il ne sait qu’une chose : à la fin de l’année, il quittera sa ville natale pour rejoindre son frère aîné à Paris. Paris, la ville rêvée. Ce soir, Caumes a 17 ans et attend aussi le miracle qui, à son grand étonnement, survient : Esther – sujet de tous ses fantasmes – se décide enfin à lui adresser plus de trois mots, à le regarder droit dans les yeux et à laisser deviner un « plus si affinités »… Nous sommes le mardi 6 janvier 2015.

Alexandra David-Neel : Les chemins de Lhassa de Christian Perrissin

JPEG - 164.4 ko

1924. Alexandra David-Néel, 55 ans, atteint Lhassa au terme d’une éprouvante marche à travers le Tibet interdit. L’aventurière avait quitté l’Europe 13 ans plus tôt pour un voyage en Asie qui ne devait durer que 18 mois !

Bienvenue ! 34 auteurs pour les réfugiés

JPEG - 46.1 ko

L’ image d’un enfant échoué sur une plage a soulevé un haut-le-coeur international et accéléré la prise de conscience. Après la sidération, des auteurs abordent dans ce recueil de textes et de dessins le thème de l’asile et de ceux qu’on appelle désormais les réfugiés et les migrants.

Le domaine de Jo Witek

JPEG - 52.4 ko

Gabriel, solitaire et passionné de nature, accompagne sa mère embauchée comme domestique dans un vaste domaine entouré de landes. Il y fait la rencontre d’Eléonore, la petite-fille des châtelains, aussi attirante qu’inaccessible. Envoûté, il perd complètement le contrôle... Jusqu’où ira-t-il pour se faire aimer ?

Douze ans, sept mois et onze jours de Lorris Murail

GIF
Une cabane perdue dans les forêts du Maine. C’est là que Walden est abandonné par son père. A partir de maintenant, le garçon va devoir se débrouiller pour survivre dans les bois. Avec pour seule richesse quelques boîtes de conserve, un livre de Thoreau et une carabine. A la fin de chaque journée, Walden note son âge sur une écorce de rondin. Douze ans, sept mois et quatre jours, au moment où commence son étrange apprentissage...

Guingouin un chef du maquis de Yann Fastier

GIF
Georges Guingouin, à l’origine d’un des maquis du Limousin, a inspiré à Yann Fastier un récit polyphonique, tout en rapportant les grands moments de sa vie pendant la guerre, de l’armistice de 1940 à la libération de Limoges en 1944. Une approche à la fois intimiste et historique de la Résistance pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Je serai cet humain qui aime et qui navigue de Franck Prévot

JPEG
Un bord de la mer, un air de vacances, un enfant et son grand-père, marin-pêcheur à la retraite : l’innocence du premier, l’assurance du second. Bientôt, un 3e personnage survient : un coquillage qui porte l’inscription « Ecoute-moi ! ». Tandis que le grand-père n’entend que la mer, l’enfant entend un poème. Au début, c’est une langue étrange mais il l’écoute et, attentionné, le traduit.

Martha & Alan d’après les souvenirs d’Alan Ingram Cope de Emmanuel Guibert

JPEG
Martha et Alan, nouveau volet de la vie d’Alan Ingram Cope, nous replonge dans son enfance. Emmanuel Guibert s’attache à un épisode tout particulier, celui d’une amitié qu’il a noué dès l’âge de 5 ans avec une petite fille de son école, Martha Marshall. De leurs jeux et bêtises d’enfants aux rendez-vous hebdomadaires au choeur de l’église presbytérienne, on retrouve Alan, bientôt orphelin, et son quotidien de petit californien dans une Amérique des années 1930 marquée par la Grande Dépression.

Nous, les enfants sauvages de Alice de Poncheville

JPEG
Dès qu’elle avait attrapé la drôle de bête pour la glisser dans son sac, Linka avait su qu’elle allait s’attirer de gros ennuis. Depuis que l’on avait abattu tous les animaux du pays suite à l’épidémie de PIK3, toute personne en contact avec une vie non humaine devait l’éliminer ou la signaler à l’Agence Sanitaire. Non humaine, la bête l’était assurément, mais de quel animal s’agissait-il ? Même dans les vieux documentaires animaliers qu’on leur montrait à l’orphelinat, Linka n’avait jamais croisé ce drôle de poisson aérien qui changeait de forme à volonté.

Songe à la douceur de Clémentine Beauvais

JPEG
Quand Tatiana rencontre Eugène, elle a 14 ans, il en a 17 ; c’est l’été, et il n’a rien d’autre à faire que de lui parler. Il est sûr de lui, charmant et plein d’ennui, et elle timide, idéaliste et romantique. Inévitablement, elle tombe amoureuse, et lui, semblerait-il, aussi. Alors elle lui écrit une lettre ; il la rejette, pour de mauvaises raisons peut-être. Et puis un drame les sépare pour de bon.
Dix ans plus tard, ils se retrouvent par hasard. Tatiana s’est affirmée, elle est mûre et confiante ; Eugène s’aperçoit, maintenant, qu’il ne peut plus vivre loin d’elle. Mais est-ce qu’elle veut encore de lui ? Songe à la douceur, c’est l’histoire de ces deux histoires d’amour absolu et déphasé - l’un adolescent, l’autre jeune adulte - et de ce que dix ans, à ce moment-là d’une vie, peuvent changer.
Une double histoire d’amour écrite en vers, pour en garder la poésie.

Qui gagnera le prix cette année ? C’est à vous de décider !

Bonnes lectures à toutes et à tous !

 
Collège Gassendi – 20 avenue François Cuzin - 04000 Digne les Bains – Responsable de publication : Philippe BENOIT-LIZON
Dernière mise à jour : lundi 11 décembre 2017 – Tous droits réservés © 2008-2017, Académie d'Aix-Marseille