Gassendi
Collège
Digne les Bains
 

Projet « Pierres de Visions » réalisé en 2016/2017

jeudi 16 novembre 2017, par hautenne

Projet mené avec 2 classes de 5° dans le cadre de la classe l’œuvre et d’un EPI français/ arts plastiques.
Projet réalisé en partenariat avec le musée Gassendi, autour d’une exposition temporaire intitulée « Pierres de visions » inaugurée le 31 mars 2017.
Artistes intervenants : Stephen Loye et Marie Orts
L’idée du projet était de travailler des textes autour des pierres (contes, poèmes, récits…) et de se servir de ces textes pour faire un travail d’expression plastique et chorégraphique.

Richard Long – Cornwall Slate Line 1990 -
Installation à la Tate Gallery de Londres
L’objectif de l’étude était de pointer différentes questions qui étaient en jeu dans le projet, de parler de l’utilisation des matériaux naturels dans les œuvres de land art et des spécificités de la matière minérale.
Cette œuvre était l’occasion de préciser la notion d’installation, laquelle présente ici un rapport à l’espace architectural bien particulier ainsi qu’un rapport au lieu institutionnel.
L’intérêt a été également de proposer aux élèves une réflexion sur les relations entre le public et l’œuvre, le rôle du spectateur qui dans l’art contemporain devient participant.
Enfin nous avons parlé du caractère éphémère de l’œuvre et de la valeurs des traces photographiques.

Le premier atelier avec l’artiste Stephen Loye s’est déroulé en déambulation dans Digne les Bains, une belle occasion pour étudier le patrimoine sculptural et architectural. Cet atelier consistait à faire surgir la matière de la ville, à observer le travail d’artistes, et au fil de la visite de produire un carnet de recherche composé de traces écrites et poétiques, d’empreintes de frottage, de dessins d’observation et de dessins fictions comme une ballade bien réelle ancrée dans l’imaginaire.
Les élèves ont été invité à choisir et à conserver un caillou lequel à servi de support pour un travail en arts plastiques et les ateliers suivants au musée.

Un deuxième atelier a ensuite été mené au musée Gassendi avec quatre intervenants : Stefen Loye, Marie Orts, Anne Giovannoni enseignante en français et Jeanne Hautenne enseignante en arts plastiques.

Les élèves ont pu découvrir le musée en tant que structure institutionnelle et son histoire. Le musée Gassendi avait à son origine une vocation scientifique mais il compte dans ses collections des œuvres d’art. Digne étant un évêché, l’essentiel de la collection d’art ancien s’est constitué lors de la séparation de l’Église et de l’État en 1904 et la nationalisation des biens religieux. Le musée s’inspire des cabinets de curiosité et offre au visiteur une riche collection faisant dialoguer l’art et la science, l’ancien et le contemporain, et même l’intérieur et l’extérieur puisque la visite se prolonge dans la nature à travers la collection « out ». Des expositions temporaires viennent régulièrement s’immiscer dans la collection permanente comme ici pour l’exposition « Pierres de Visions » ou de nombreuses pièces ont trouvé leur place à tous les étages du musée.

Nous avons organisé des ateliers tournants de petits groupes d’élèves donnant lieu à un travail littéraire d’écriture, un travail chorégraphique et un travail plastique.
Pour clore ce projet une vingtaine d’élèves volontaires sur les deux classes ont choisi de participer à la nuit des musées. Nous avons donc organisé avec ma collègue de français une séance de préparation coaching sur place en présence des personnels du musée et des deux artistes intervenants. Les élèves avaient pour mission de jouer les « petits médiateurs » et devaient accueillir le public en leur présentant certains objets ou éléments du patrimoine de leurs choix tout en réinvestissant le travail réalisé dans leurs ateliers. Les propositions des élèves ont été remarquables diverses plurielles sensibles drôles et poétiques. Nous avons tous été portés par leurs propositions et leur énergie. Les élèves ayant participé à la nuit des musées ont assisté à cette occasion aux coulisses de la préparation et ont pu rencontrer les différents acteurs du musée ainsi que les intervenants de la soirée.

Nous avons distribué quelques invitations à chaque élève afin qu’ils les distribuent pour ainsi les investir dans la communication du projet (voir document joint au dossier).
Le samedi 20 mai 2017, il y avait beaucoup de monde et le musée a pu enregistrer une hausse de la fréquentation. Beaucoup d’amis et de parents d’élèves ont assisté à la soirée. Les propositions des élèves ont toutes été aussi surprenantes que judicieuses. S’en est suivi l’atelier « transmission de gestes » animé par la fameuse Régine Chopinot qui programmé juste en suivant l’intervention des élèves créa l’émulation. Une vraie foule s’est pris au jeu chorégraphique et festif proposé.

Beaucoup de parents nous ont fait part de leur enthousiasme et de leur surprise d’avoir passé un si bon moment au musée ; étonnés par la maîtrise des prestations de leurs enfants mais aussi conquis par la forme originale du projet et ravis d’avoir découvert le musée autrement.

Des photographies et des petites séquences vidéo ont été prise des performances et le visionnage en classe de ces images témoins a suscité beaucoup d’intérêt. Ce fut l’occasion d’avoir une vue d’ensemble de toutes les propositions qui se déroulaient en même temps dans des lieux différents du musée. D’autant que tous les participants n’avaient pas nécessairement pu assister à la répétition des autres groupes. Certains élèves ont eu la surprise de reconnaître leur propre texte déclamé par un camarade.

 
Collège Gassendi – 20 avenue François Cuzin - 04000 Digne les Bains – Responsable de publication : Philippe BENOIT-LIZON
Dernière mise à jour : jeudi 21 juin 2018 – Tous droits réservés © 2008-2018, Académie d'Aix-Marseille